Zoom Île de France

L'IFY Île-de-France a décidé de faire découvrir l'enseignement du Yoga dans ses départements. Portrait de Nathalie Borga.

Portrait de Nathalie Borga, professeur de Yoga en Ile-de-France

Je vous présente aujourd'hui le portrait de Nathalie Borga, enseignante de Yoga dans le Val-de-Marne à La Varenne-Saint-Hilaire, département qui compte une douzaine d'enseignants de l'IFY.

J'ai rencontré Nathalie pour la première fois rue de Valois lors d'un stage sur les mudras avec Sandra Ermeneux.

Nous étions toutes les deux participantes et j'ai alors découvert l'univers et la personnalité de Sandra Ermeneux, formatrice IFY à Marseille.

Aujourd'hui lundi 9 février, Nathalie m'ouvre la porte de sa maison à La Varenne-Saint-Hilaire. Elle vient de prendre un cours de danse contemporaine.

« Comme dans la pratique du Yoga, j'exprime mon ressenti par le mouvement, je ressens le lien entre le corps et l'esprit », me dit-elle. C'est une femme active, souriante, maman de trois enfants. Enseignante, elle partage son temps entre son métier de professeur des écoles et celui de professeur de Yoga.

« Nathalie, comment as-tu découvert le Yoga ? »

— « J'ai rencontré le Yoga il y a 20 ans lorsque j'étais enceinte de mon premier enfant. J'ai ensuite pratiqué avec des professeurs de différentes écoles jusqu'à l'été 2010, lors d'un stage d'été avec Sandra Ermeneux dans le Gard à Saint-Paulet-de-Caisson.
C'est de la rencontre avec les Yoga Sutra de Patanjali qu'est né le désir de m'engager dans la formation de professeur de Yoga à Marseille. C'était l'aboutissement d'un long chemin de recherche et de développement personnel.

Je me suis vraiment sentie à ma place, malgré l'éloignement géographique, ce choix était comme une évidence. La formation m'a permis d'avancer sur le chemin de la connaissance de Soi. Les collègues marseillaises de la promotion Samtosha m'ont très bien accueillie et des liens profonds se sont tissés. »

« Si tu devais choisir un sutra qui te porte, quel serait-il ? »

— « En fait il y en a deux :

♦ Le II 52 (aphorisme 52 du 2ème chapitre) "alors ce qui recouvre la lumière est éliminé". J'ai été saisie lorsque Sandra a commencé à nous parler des textes, de la souffrance et du chemin pour nous en libérer. J'ai ressenti comme si un rideau obscur se déchirait, dévoilant la réalité, la lumière qui brillait au plus profond de moi.

♦ Le I 20 (aphorisme 20 du 1er chapitre) parle des moyens pour développer l'état de Yoga "pour les autres il faut développer la confiance, la vitalité dans l'engagement et la connaissance spirituelle issue de l'harmonie intérieure".

Ce sont les qualités que doit développer le pratiquant pour atteindre l'état d'harmonie. La confiance est pour moi la première source d'énergie, elle nous donne la force "qui soulève les montagnes" afin de poursuivre nos convictions. J'ai d'ailleurs choisi d'appeler mon association "Harmonie par le Yoga" en référence à ce sutra. »

« Une posture de Yoga ? »

— « Ce serait le héros, virabhadrasana ; c'est une figure d'action, de connaissance de soi et de lâcher-prise. J'ai beaucoup pratiqué cette posture avec un enchaînement de bras (Nathalie m'indique la variante, orientée vers son jardin) et une intention, bhavana ce qui signifie "faire advenir".

Cette pratique a porté ses fruits. Elle m'a aidée et soutenue dans des moments difficiles. Cette posture qui symbolise pour moi le Yoga de l'action a été mon sujet de mémoire. »

« Quels sont tes projets professionnels ? »

— « J'ai commencé une formation en Yoga-Thérapie. Il s'agit en cours individuel d'adapter les techniques et les postures aux besoins de chaque personne pour favoriser la santé et l'équilibre.
Je donne ainsi de plus en plus de cours individuels. J'ai par exemple quelques personnes âgées pour lesquelles j'adapte les postures, je leur propose des mantras et du pranayama.

J'ai le projet de proposer des stages et des ateliers de philosophie sur les Yoga Sutra pendant les vacances.
J'ai également le projet de travailler en collaboration avec d'autres professeurs de l'IFY pour donner des cours collectifs au sein de mon association et la développer. »

« Est-ce que tu transmets aussi le Yoga à l'école, à tes élèves ? »

— « Oui, comme ils sont nombreux dans la classe, à certains moments de la journée les élèves ont besoin de se recentrer après la récréation par exemple, en début d'après-midi ou bien avant une évaluation.
Mes choix se portent alors sur certains outils comme la relaxation, la concentration, la respiration et les visualisations.
Je souhaiterais également pouvoir proposer des séances de Yoga en petits groupes. »

« Tu rêvais également de ta salle de Yoga... »

— « Oui j'ai construit ma salle de Yoga au bout de mon jardin en juin 2012 et je peux accueillir jusqu'à 6 personnes dans un espace calme, au milieu des bambous et des arbres fruitiers. Les élèves y accèdent par une allée indépendante. »

Nous marchons jusqu'à la salle de Yoga, elle est claire, gaie, très accueillante. Je prends quelques photos.

Nous nous séparons, une petite dame marche vers nous pour prendre son cours particulier et elle sourit.

Salle de cours de Nathalie Borga.
Marie-Christine Tchernia

Rechercher un professeur de Yoga



Fichier attachéTaille
YOGA_saison_2014_2015.pdf402.22 Ko

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes bien humain...
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.